Cie Jusqu’ici tout va bien | octobre & janvier

En puisant dans l’ambiance des parcs d’attractions et des vestiaires, des parades et des pubs, et en refaisant lui-même l’expérience d’être homme-mascotte, Adrien Taffanel, équilibriste sur les mains, souhaite jouer avec nos imaginaires collectifs tout en s’imprègnant du réel. Avec cette fiction tendre et burlesque pour un costume de mascotte et l’homme à l’intérieur, c’est aussi le souhait d’ouvrir le champ d’une recherche corporelle où la contrainte physique est un moteur créatif et où la notion de l’exploit est remise à plat. Jouer avec le mouvement contraint et le corps empêché par le costume, réinterroger les équilibres et l’acrobatie avec un nouveau point de gravité, de nouvelles sensations, de nouvelles difficultés.

Envisagée comme une fiction tendre et burlesque pour un costume de mascotte et l’homme à l’intérieur, cette création souhaite laisser s’exprimer l’anonyme qui se cache derrière les peluches géantes des parcs d’attractions, des stades et des campagnes de pubs.

Dans une ambiance de boom annulée, les questions d’identité et d’humanité côtoieront les chorégraphies kitsches et les équilibres sur les mains. Il y aura sûrement de la douceur et des câlins sur fond de musique lancinante. Des colères acrobatiques et impuissantes, des gestes contraints, des mouvements empêchés, et des mots étouffés par la mousse de rembourrage. Mais toujours la tentative de s’échapper, et d’affirmer qu’il y a un humain sous le costume.

Après Patient, Adrien Taffanel imagine un nouveau seul en scène, épuré, où le corps de l’artiste est encore une fois le point d’attention : Mascotte. Il poursuit l’exploration des émotions, de l’identité et de ce moment où tout bascule, en construisant le propos artistique à partir de son expérience personnelle. Ayant lui-même été homme-mascotte, il s’est aussi nourri de rencontres et d’immersions dans les parcs d’attraction ou les stades avant d’arriver au plateau. Après un travail à la table à Latitude 50 (Belgique), un premier labo à la Ruche (Arras) et une résidence à Culture Commune orientée sur le mouvement acrobatique, Adrien poursuivra, au Chapiteau, la recherche corporelle contrainte par le costume de mascotte, au plateau, avec pour objectifs d’affiner la dramaturgie, de construire le personnage, créer l’univers sonore et, enfin, rencontrer le public à l’occasion de sorties de résidence et d’une première au Chapiteau dans le cadre du Festival Mois Molière en juin 2021.

Du 12 au 16 octobre, il entame sa première session dans la Salle des Grands Chênes, à l’Académie Internationale des Arts du Spectacle (dir. Danuta Zarazik et Carlo Boso).


Ecriture et interprétation : Adrien TAFFANEL
Regard complice : Marc Prépus
Regard extérieur chorégraphique et dramaturgique : Maël Tebibi
Univers sonore : David PAYCHA
Costumes : Emeline JENGER et Marion Belot
Production, diffusion, médiation : Elodie MICHALSKI

Production
Compagnie Jusqu’ici tout va bien

Co-producteurs
Culture Commune – Scène nationale du Bassin Minier du Pas-de-Calais, Loos-enGohelle (62)
Centre Régional des Arts du cirque -Lille-Lomme (59)

Soutien institutionnel
I-Portunus, aide à la mobilité – Europe créative


Photo : Mascotte avec Adrien Taffanel | Brice Barrau